Calendrier de rentrée des professeurs stagiaires

image10

> MARDI 27 AOÛT 2019  DE 09h30 à 16h30

Accueil par le Recteur de Toulouse, Monsieur Benoit Delaunay.

Salle de concert Le Phare, 32 route de Tarbes, 31170 Tournefeuille.

L'équipe du SNALC TOULOUSE sera heureuse de vous rencontrer et d'échanger avec vous afin de vous guider pour cette nouvelle rentrée.


> MERCREDI 28 AOÛT 2019  DE 09h30 à 16h30

Première journée de formation à l’ESPE de Rangueil.


> JEUDI 29 AOÛT 2019  DE 09h30 à 16h30

Deuxième journée de formation à l’ESPE : le site varie selon votre spécialité.


> VENDREDI 30 AOÛT 2019 

Pré-rentrée dans les établissements.

Dernier délai pour envoyer votre certificat médical d’aptitude aux fonctions d’enseignants.

     Liste des médecins agrées

     Certificat médical & convocation


> LUNDI 2 SEPTEMBRE 2019 

Rentrée dans les établissements.



Le SNALC ferme ses bureaux du 23 juillet au 25 août

image11

Le SNALC ferme ses bureaux du 23 juillet au 25 août.


Pour toute urgence, et dans ce cas seulement, merci d'adresser un mail à : snalc.toulouse@gmail.com.



400 écoles rurales vont fermer

image12

> 400 écoles rurales vont fermer contrairement à la promesse de Macron

Le gouvernement avait promis de ne fermer aucune école en France jusqu'en 2022. Mais les élus locaux, eux, peuvent le faire.


Nous ne fermerons pas d’écoles primaires à la rentrée, c’est la  première fois qu’un gouvernement s’engage à cela, rendez-vous compte,  c’est énorme”, déclarait Jean-Michel Blanquer en avril sur FranceInfo  reprenant une promesse d'Emmanuel Macron pour répondre à la crise des Gilets Jaunes. Vraiment ?


Lire la suite ici



L’oral de l’EAF est moins bien payé que l’écrit

image13

> Un adhérent nous interroge sur le paiement de l'EAF

L’oral de l’EAF (Épreuve Anticipée de Français) est moins bien payé que l’écrit, puisqu’il est payé à l’heure (9,60€).

Le candidats ayant 20 minutes d'exposé chacun, le jury en a trois par heure.

Pour 64 candidats (moyenne par collègue environ), on touche 176€.


L’écrit est payé à la copie (5€) , ce qui est plus intéressant (autour de 330€ pour 67 copies).


Nous parlons bien de l’EAF car les rémunérations varient en fonction des matières  et du type d’examen 



Déclaration des élus du SNALC à la CAPA du 21 juin 2019

image14

> Déclaration liminaire : CAPA/FPMA Mouvement intra-académique 2019 – 21 juin

Madame la rectrice,


Le SNALC mesure pleinement le caractère exceptionnel de cette CAPA/FPMA des mutations intra-académiques qui est peut-être la dernière avant que n’entre en application la loi réformant la fonction publique qui aboutit à la disparition du paritarisme, et il le fait avec d’autant plus d’émotion, que le rectorat est depuis plusieurs jours devenu un vrai bunker avec déploiement de forces de l’ordre en face de pacifiques professeurs qui ne demandent qu’à être entendus.

  

Quelques jours avant la grève du 17 juin, rajoutant de l’huile sur le feu, le ministre de l’Éducation a décidé d’instaurer pour les enseignants une formation professionnelle obligatoire de cinq jours pendant les vacances, balayant d’un revers de main la proposition des syndicats de la fonder sur le volontariat et d’annoncer à l’avance des dates de formation.


Cette nouvelle provocation – car comment appeler d’un autre nom une énième mesure de dégradation des conditions de travail ? – s’ajoute à toutes celles dont M. Blanquer s’est rendu coupable depuis deux ans. Il ne sera pas inutile, Madame la rectrice, de rappeler ici solennellement les raisons de la colère des professeurs qui voient s’effondrer ministre après ministre le système public d’éducation auquel ils continuent malgré tout de croire…


Cliquez ci-dessous pour lire l'intégralité de la déclaration



Témoignage de Pierre VAN OMMESLAEGHE

MARS 2019 : un collègue passe du licenciement potentiel à la hors-classe

Jean-Pierre M.(1) est professeur de mathématiques depuis plus de trente ans. Jusqu’en 2006 il donne toute satisfaction dans son travail : il est bien noté par son chef d’établissement et ses rapports d’inspection, s’ils ne sont pas mirobolants, relèvent un travail sérieux, conforme au programme et « profitable aux élèves ». Un professeur normal, faisant consciencieusement son métier. Pourtant il enseigne essentiellement en lycée technologique industriel et se voit confier, sans rechigner, les classes que personne ne recherche.


Tout change en 2006. Les notations administratives deviennent moins favorables. Que s’est-il passé ? Un changement de proviseur. Qui le prend en grippe.


Une inspection est diligentée en 2007. Mais l’IPR d’alors ne s’en laisse pas compter. Alors qu’un rapport d’inspection de 2002 du même était plutôt neutre, celui de 2007 est nettement plus positif.


Hélas pour Jean-Pierre, l’inspection de mathématiques va également se renouveler. En novembre 2009(deux ans et demi plus tard seulement !), nouvelle inspection. Et là plus rien ne va. Jean-Pierre est devenu un professeur exécrable, incapable de tenir sa classe et de faire un cours construit. Les éléments objectifs sont pourtant en sa faveur : le cahier de texte est bien tenu, du travail personnel est donné aux élèves, il y a ce qu’il faut d’évaluation, les documents distribués sont rigoureux et clairs. Mais qu’importe tout cela, il faut qu’il change sa façon d’enseigner, sinon…


Un an plus tard le même IPR vient contrôler si Jean-Pierre s’est conformé à ses directives. Le rapport est encore plus négatif si cela est possible. Un tutorat lui est imposé.


Six mois plus tard, un acolyte de l’IPR vient porter le coup de grâce. Même l’amélioration de la discipline en classe, que l’inspecteur doit bien noter, n’est pas portée à son crédit. La menace de révocation est brandie. On lui impose un changement d’établissement avec un nouveau tutorat.


Jean-Pierre encaisse. Ses cours sont toujours bien construits, le cahier de texte rempli, les évaluations données et corrigées. Il accepte les tutorats, le changement d’établissement même.


Mais qu’importent ses efforts, on a décidé qu’il avait la rage, il faut donc le noyer. Une procédure de licenciement est lancée contre lui. Il tombe en dépression en 2013.


C’est peu de temps après qu’il adhère au SNALC avec sa femme. Auparavant dans un autre syndicat, il s’estime mal défendu.


Dans un premier temps, le SNALC a écouté ce couple de collègues désemparé pour évaluer ses projets et envisager la meilleure stratégie de défense. Devant l’acharnement de la hiérarchie et ce qui paraissait relever du harcèlement, le S3 du SNALC lui a conseillé de faire appel à la protection juridique de la GMF, à laquelle tout adhérent du SNALC a droit. Il a pu confier son dossier à un avocat.


La procédure devant le tribunal administratif a été longue et difficile. Pendant ce temps la dépression de Jean-Pierre s’est aggravée. Son congé de longue maladie devient congé de longue durée. Il passe en demi-traitement puisque la rectrice refuse de reconnaître que sa dépression est due au service.


En mai 2018, alors qu’il est deuxième sur le tableau d’avancement à la hors-classe, la rectrice lui en refuse le bénéfice.


Finalement, en octobre de la même année, le tribunal administratif reconnaît que sa dépression a été causée par ses conditions de travail. Il condamne le ministère à le rétablir dans ses droits à pleine rémunération et aux dépens. C’est une victoire judiciaire et morale.


Considérant que les raisons qui motivaient le refus de la hors-classe étaient récusées par le jugement du tribunal, Jean-Pierre demandait, en décembre, le bénéfice de la hors-classe. Le SNALC appuyait sa demande par une lettre adressée à la Rectrice. Après plusieurs mois de silence, l’administration a accédé à sa demande.


On le voit, le combat de Jean-Pierre a été long et difficile. Aujourd’hui encore, même si la reconnaissance judiciaire de son statut de victime et non de coupable lui a mis du baume au cœur, il est diminué.


Ce succès a été possible essentiellement grâce à son courage et au soutien constant de son épouse. Mais aussi grâce au soutien que le SNALC lui a apporté, notamment par la protection juridique qui est incluse dans la cotisation au SNALC. De plus en plus souvent nous sommes confrontés à des situations de collègues pour laquelle la seule issue est le recours au Tribunal administratif. Beaucoup hésitent parce que ce recours est toujours long et aléatoire. Qu’il faut prendre un avocat et que cela a un coût. L’administration le sait et joue là-dessus pour léser des enseignants dans leurs droits. Mais ce que montre l’exemple de Jean-Pierre, c’est qu’il ne s’agit pas d’une fatalité. Adhérer au SNALC ne vous assurera pas de gagner. Mais cela vous donnera la possibilité financière de le faire et l’assurance que vous serez accompagné et soutenu tout au long de la procédure.

image15

CLIQUEZ SUR LES BOUTONS CI-DESSOUS

image16

image17

image18

image19

image20

image21

image22

image23

image24

Pour adhérer au SNALC toulouse cliquez ici

image25

a quoi sert un syndicat ? découvrez des actions concrètes

image26

Découvrez les évènements qui ponctuent la vie du snalc toulouse

image27

Juin 2019 : lisez la revue mensuelle du SNALC

cliquez sur la photo pour lire la revue mensuelle du snalc

 SOMMAIRE:

DOSSIER DU MOIS
4 - Quelles charges contre l’État ?
4 - Le poids des préjugés : l’exemple du temps de travail
5 - L’Éducation nationale : un bien de consommation, des parents tout puissants ?
5 - L’Éducation nationale familiale ?
6 - Les outils du SNALC
6 - Conditions privé(es) ?
7 - Une Éducation nationale en voie de « bullshitisation » ?
7 - Attention aux sur-effectifs dans les LP
8 - Être ou ne pas être, là n’est même plus la question !
8 - Le mal-être au travail n’est pas une fatalité

CONDITIONS DE TRAVAIL  
9 - Le Registre Santé et Sécurité au Travail (RSST) : un allié encore méconnu
9 - Mission Territoires : il faut cadrer !

SYSTÈME ÉDUCATIF
10 - L’intersyndicale lance un préavis de grève pour la surveillance du bac
10 - Langues vivantes : un vent de changement ?
11 - Programmes de Terminale : c’est à la fin du bal…
11 - Certification Bac EPS : le CSE refuse le projet !
12 - Appuyez-vous sur le socle… il finira bien par céder
12 - Chef-d’oeuvre et co-intervention : n’ayez crainte

LES PERSONNELS
13 - Accès au corps des agrégés par liste d’aptitude
14 - Temps de service des agrégés : travailler moins et gagner plus ?
14 - Accès des professeurs de chaire supérieure à l’échelle-lettre B
15 - Que sait-on sur la future réforme des retraites ?
15 - Ne l’oubliez pas !
16 - P. EPS : des traitements inférieurs de 20%
16 - P. EPS : des heures supplémentaires inférieures de 10 %
17 - AESH : le compte n’y est pas
17 - Réexamen du RIFSEEP

image28

Qui sommes-nous ?

Le syndicat le moins cher de l'éducation nationale

image29

Profitez de l'assurance professionnelle de la GMF et de 66% de réduction (ou de crédit) d'impôts

Adhésion en ligne

Pour un enseignement public de qualité

image30

Depuis sa création, le SNALC est attaché à un enseignement public de  qualité, fondé sur la transmission des connaissances, dans le respect  des disciplines, avec des programmes et des horaires nationaux, des  examens anonymes afin de donner aux jeunes générations une meilleure  compréhension du monde et par là même, une plus grande maîtrise de leur  avenir. Pour le SNALC, les méthodes ne peuvent se substituer aux  contenus.

Laïcité de l'Ecole

image31

Le SNALC revendique fermement la laïcité de l'Ecole, la  neutralité politique, l’indépendance à l'égard de tous les pouvoirs afin  que les enfants puissent développer un esprit critique et une réflexion  personnelle. Il fait de cette même indépendance l’objet de l’article  premier de ses statuts : «  Le SNALC est indépendant et libre de toute attache à une organisation politique, confessionnelle ou idéologique. »

Quelles sont les valeurs du SNALC ?

Découvrez-les en visionnant la vidéo ci-contre.

Contact avec le SNALC Toulouse

Envoyez-nous un email !

Ce site est protégé par reCAPTCHA ; la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s’appliquent.

Mieux encore, venez nous voir en personne !

Le SNALC syndique tous les corps de l'éducation nationale. Nous sommes toujours heureux de vous rencontrer.

snalctoulouse

23 avenue du 14ème Régiment d'Infanterie 31400 Toulouse

05 61 13 20 78

Horaires

Ouvert aujourd'hui

09:00 – 16:00