9 &10 mars - Congrès : Souffrance au travail & solutions

image14

23 avenue du 14ème RI 31400 Toulouse Entrée Rue Elvire Métro B - Saint-Agne

23 avenue du 14ème RI 31400 Toulouse Entrée Rue Elvire Métro B - Saint-Agne

23 avenue du 14ème RI 31400 Toulouse Entrée Rue Elvire Métro B - Saint-Agne23 avenue du 14ème RI 31400 Toulouse Entrée Rue Elvire Métro B - Saint-Agne23 avenue du 14ème RI 31400 Toulouse Entrée Rue Elvire Métro B - Saint-Agne
image15
image16

> Lundi 9 mars 2020 - 9 heures

Dr Camille BASCHET - Médecin du Travail - CHU de Rangueil

  • Introduction à la question des risques psychosociaux.
  • Résultats d’une étude de 2013 qui cible plus précisément les enseignants.
  • Retour d’expérience d’un médecin du travail sur l’accompagnement personnel ou collectif d’agents en souffrance psychique. 


Corinne PELTA - Psychologue clinicienne du travail 

  • La place du travail dans la construction identitaire, l’implication subjective dans le travail : pour le meilleur ou pour le pire ?
  • Burn-out et autres formes du malaise contemporain au travail : les axes de prévention.
  • Se reconstruire après un burn-out et plus généralement une expérience de souffrance subjective au travail.


Dominique JUNYENT - Coach & médiatrice

  • Les mécanismes du changement.
  • Les freins au changement.
  • Les leviers d’action.
  • Passer en mode projet.

> Mardi 10 mars 2020 - 9 heures

Jean-François BERTHELOT - Président académique du SNALC Toulouse

  • Accueil - Rapport d'activités


Jean-Rémy Girard - Président national du SNALC

  • Le SNALC : force d’opposition et de proposition
  • Réformes : retraites, baccalauréat, lycée, etc. 


Véronique SAUVINET & Jean-Christophe DEYDIER

  • Vers une judiciarisation des relations avec l’administration.
  • Rupture conventionnelle.
  • Nouvelles modalités du travail des élus commissaires paritaires.
  • Saisir le tribunal administratif : un nouveau passage obligé (le SNALC proposera un document prêt à l'emploi pour vous aider).


Marcel GABRIELLI

  • Histoire de l’enseignement : un métier en déclin ?


Pierre VAN OMMESLAEGHE

  •  Bilan du PPCR : un constat bien négatif.


Bérengère de Bourayne 

  • La direction de l'école


Sylvie Morante-Cazaux

  • AESH : bilan et perspectives


Interventions de nos autres responsables régionaux

  • Enseignement professionnel.

Compte Personnel de Formation

Le compte personnel  de formation  est  mobilisé  à l’initiative  de  l’agent  dans  le cadre  exclusif  de  la  mise  en œuvre  d’un  projet  d’évolution professionnelle :

  • Accession à de nouvelles responsabilités
  • Mobilité professionnelle comportant un changement de domaine, de compétences ...
  • Reconversion professionnelle 


Toute action de formation proposée par un employeur public ou un organisme de formation agréé est éligible au CPF, dès lors que son objet répond au projet d’évolution professionnelle.


Si plusieurs actions de formation permettent de satisfaire la demande de l’agent, la priorité est accordée à la formation assurée par son employeur. 

 

Pour en savoir plus télécharger le document ci-dessous

image17

Retraite à points : c’est non, toujours et encore !

image18

Le SNALC Toulouse appelle à la mobilisation du vendredi 24 janvier

Depuis un mois et demi, le gouvernement reste sourd à l’opposition, majoritaire dans le pays, à la disparition du régime de retraite par répartition, voulu par le Conseil national de la Résistance afin d’assurer, dans le cadre d’une République une, indivisible, laïque et sociale, la nécessaire solidarité intergénérationnelle et interprofessionnelle.


À marche forcée, le gouvernement veut imposer à la place un régime par points, première étape vers un régime général par capitalisation.


Dans le texte de loi présenté en conseil des ministres vendredi 24 janvier, il maintient la mention d’un âge d’équilibre.


Pour comprendre la nocivité de pareil système, cf. les analyses de l’économiste M. Zemmour (Université Paris-I) : Conférence débat à Dauphine - 13 janvier 2020


Le SNALC Toulouse s’élève avec force contre ce projet qui fera inéluctablement baisser les pensions comme partout où il a été mis en place, et notamment celle des enseignants déjà suffisamment déclassés et paupérisés depuis trente ans, et plus encore depuis le gel du point d’indice en 2010 et maintenu par ce gouvernement.


Le SNALC Toulouse appelle à la grève, aux manifestations et actions légales, pour lesquelles est déposé un préavis de grève jusqu’aux vacances scolaires d’hiver.

Le SNALC Toulouse appelle en particulier à la mobilisation interprofessionnelle du vendredi 24 janvier.


Le SNALC, syndicat représentatif, qui a fourni ses analyses et propositions, participera à l’ensemble des discussions avec le ministre portant sur les revalorisations salariales mais ne jugera que sur présentation d’éléments écrits et chiffrés et non sur la base de vagues promesses, éléments de langage et coups de com’.


Le SNALC ne signera aucun chèque en blanc et rejettera toute revalorisation conditionnée à l’acceptation du système de retraite à points.


Par la mobilisation de ses salariés, la Belgique a réussi en 2018 à faire reculer son gouvernement qui voulait aussi imposer un système à points. Les Français doivent donc continuer la lutte pour le maintien du seul véritable système juste et équilibré, adapté à notre modèle de société et conforme au préambule de notre constitution. Il n’y a pas de fatalité. Notre avenir, donc nos retraites, est dans nos mains et notre voix !

AUDIENCE RETRAITE : le SNALC reçu par le ministre

image19

> Audience du 15 janvier 2020

Le SNALC a été reçu par Jean-Michel Blanquer mercredi 15 janvier. Lors de cette audience, le ministre a remis  une proposition d'agenda pour le chantier de réforme des retraites.

Le SNALC a présenté au ministre les revendications suivantes :

  • la garantie d'une revalorisation pour tous de la part fixe du traitement, et ce, sans contreparties ;
  • le chiffrage rapide et précis de la garantie inscrite dans l'avant-projet de loi concernant le maintien des pensions des enseignants ;
  • la garantie que le contenu du projet de loi de programmation sera connu avant un éventuel vote sur la réforme des retraites ;
  • la prise en compte de l'ensemble des agents du ministère, au-delà des seuls enseignants.


Pour ces raisons, le SNALC est abasourdi devant le contenu des réunions prévues, qui doivent porter, entre autres, sur les « missions », la « continuité du service public », la « gestion des parcours professionnels » ou encore l' « amélioration du fonctionnement des collectifs pédagogiques ». Un mot n'apparaît pas dans ce calendrier (sauf dans le titre) : le mot «retraites ».

Si le SNALC renouvellera demain son engagement à participer à l'ensemble des réunions, il refusera catégoriquement :

  • Toute modification de nos obligations de service, sauf si c'est pour les diminuer ;
  • toute évolution de nos missions, sauf si c'est pour en enlever ;
  • de manière générale tout ce qui ne relève pas de la hausse de la part fixe de nos traitements, et ce, sans contreparties.


Le SNALC rappelle que la paupérisation de nos métiers justifie à elle seule la hausse de nos salaires.

Contact : Jean-Rémi GIRARD, président du SNALC, girardsnalc@yahoo.fr

E3C : syndicats et FCPE reçus par le recteur

image20

Les syndicats et la FCPE ont été reçus par le recteur le 16 janvier dernier

Suite au courrier intersyndicale (voir la rubrique ci-dessous) et au rassemblement devant les grilles du rectorat, une délégation des syndicats et la FCPE a été reçue par le recteur de Toulouse le 16 janvier dernier.


Jean-François BERTHELOT, président du SNALC Toulouse, était évidemment présent.


Si vous souhaitez savoir ce qui a été dit au recteur, vous pouvez télécharger le document ci-dessous.



E3C : courrier intersyndical

image21

Courrier adressé au ministre Blanquer

Monsieur le ministre


La rentrée de janvier doit voir se mettre en place la première session d’épreuves communes dites E3C. Nos organisations (SNES-FSU, SNEP-FSU, SGEN-CFDT, SE-UNSA, CGT Educ’action, SNALC, Sud éducation, SIES, FAEN, SNCL, UNL et Lycéens au Centre) vous avaient alerté sur les problèmes tant techniques que pédagogiques que posaient ces épreuves. Les inquiétudes sont désormais partagées par une grande partie de la communauté éducative. À mesure que les semaines passent, les problèmes sont de plus en plus évidents : problèmes d’organisation, lourdeur de la procédure, inégalités de conditions de passage et de traitement entre établissements et donc entre élèves.


Les problèmes matériels ne cessent de s’accumuler, de l’ouverture tardive de la banque nationale de sujets aux difficultés posées par la correction dématérialisée (connexion, débit etc.). Les sujets proposés par la BNS ne correspondent pas dans de nombreux cas aux savoirs travaillés avec les élèves, les grilles d’évaluation apparaissent comme complexes et dénuées de sens par rapport aux exigences requises, l’absence de temps spécifique de concertation et de correction obère la possibilité du travail collectif…


A moins d’un mois de tenue des épreuves, rien n’est prêt, ce qui contribue au stress grandissant des élèves. Les enseignants expriment leur malaise, ne pouvant faire correctement leur travail, alors même qu’ils doivent faire face à une charge de travail très lourde du fait de la mise en place de la réforme.


Les équipes de vie scolaire et les personnels administratifs seront également sous pression pour préparer dans un temps record les différentes phases de la mise en place des E3C (édition des sujets, planning de passage, préparation des salles, scan des copies etc.).


Pour toutes ces raisons, nous vous demandons solennellement, Monsieur le Ministre, de renoncer à cette session des E3C. 



Calendrier 2020 des examens

image22

> Pour en savoir plus sur le calendrier 2020 du diplôme national du brevet,  des baccalauréats, des certificats d'aptitude professionnelle, des  brevets d'études professionnelles et du brevet de technicien, lisez le Bulletin officiel spécial n° 43 du 21 novembre 2019.



Revalorisation :  recteurs et DASEN premiers servis...

Pour les emplois fonctionnels (administration centrale des services académiques et départementaux : DASEN, secrétaires généraux, conseillers de recteurs), les indemnités sont réévaluées : comprises entre 4000 et 40 000 €, il s'y ajoute maintenant un "groupe supérieur" qui peut faire monter l'indemnité à 51 760 €.


Et pour vous, simple personnel "de base" ? Rien...


Les promesses vagues et fumeuses du ministre et du Premier ministre ! Joyeux Noël !

Arrêté du 1er décembre 2019 modifiant l'arrêté du 21 décembre 2015 

image23

NON, c’est NON !

image24

Tout le gouvernement se mobilise pour vendre le projet de réforme des retraites voulu par Emmanuel Macron, à coup de promesses, de contre-vérités, d’approximations toutes plus scandaleuses les unes que les autres : tout est bon pour faire avaler par force la pilule…


Le gouvernement n’a pas seulement l’intention de « faire une réforme » des retraites, une de plus. Non. Ce qu’il veut, c’est mettre à bas le pacte social élaboré par le Conseil National de la Résistance et globalement respecté, malgré des aménagements qui l’ont entamé ces dernières années. Il veut changer de modèle social. À un régime de solidarité, redistributif, il préfère un régime contributif, qui pourrait bien n’être que le premier pas vers un système de retraite par capitalisation (fonds de pension).


Le gouvernement explique qu’il faut faire face au déficit du système… En 2018, il y avait excédent ; en 2019, il pourrait y avoir déficit, mais à cause même des mesures prises ou prolongées par le gouvernement (!) : défiscalisation de la prime de fin d'année et des heures supplémentaires, gel du point d’indice des fonctionnaires diminuant leur masse salariale et donc leur contribution au système,… 


Ce projet de réforme systémique, contrairement aux dires de l’Exécutif, est injuste et dangereux dans ses fondements comme dans le détail de son fonctionnement.


Pourtant, d’autres voies sont possibles pour une autre réforme, car il en faut une afin d’anticiper l’augmentation du nombre des retraités d’ici 2050. Le SNALC a pour sa part fait des propositions pour la revalorisation des salaires et des pensions dans l’Éducation nationale :

https://snalc.fr/uploads/documents/national/QU1435.pdf

Sur la réforme en général et concernant tous les métiers, un économiste comme Henri Sterdyniak, de l’O.F.C.E., fait des analyses et avance des pistes :

https://www.capital.fr/votre-retraite/henri-sterdyniak-economiste-le-regime-universel-de-retraite-ne-sera-pas-plus-juste-quaujourdhui-1346618

https://francais.rt.com/france/68673-henri-sterdyniak-emmanuel-macron-a-ete-elu-remettre-cause-systeme-social


Ne nous laissons pas abuser par les annonces mirobolantes de M. Blanquer et du Premier ministre sur la revalorisation salariale des professeurs à partir de 2021 : celle-ci ne compenserait de toute manière jamais la perte de pouvoir d’achat continue et massive que nous avons subie et sera conditionnée, croyons-en le président de la République et le ministre, qui l’ont dit, à une augmentation de notre temps de service.



Janvier 2020 : lisez la revue mensuelle du SNALC

Cliquez sur la photo pour lire la revue mensuelle du SNALC

 SOMMAIRE:

DOSSIER DU MOIS
4 - Fusions : reculer pour mieux sauter dans le vide ?
4 - Recteurs : une séparation des pouvoirs peu dans l’esprit de Montesquieu
5 - Caen-Rouen : la folle fusion
6 - Académies d’Amiens et de Lille : trois recteurs dont un compte double

LES PERSONNELS
7 - Promotions 2020 1ère partie
10 - Concours et promotion
10 - Défiscalisation des heures d’interrogation
11 - Candidature en CPGE : comment demander un avis sur son dossier
12 - L’enseignant 3.0
12 - EPS : quelles revendications salariales ?
13 - L’enseignant 3.0 sera contractuel
13 - AED - AESH : surveillez vos bulletins de salaire !
14 - La rupture conventionnelle pour les agents publics
15 - La rupture conventionnelle, un pas de plus, de trop, vers l’alignement sur le privé
15 - Les promesses n’engagent que ceux qui les entendent
16 - Nés avant 1975 ? Le système universel de retraite n’épargnera personne
17 - Retraite : comment admettre ?

SYSTÈME ÉDUCATIF
18 - Langues Vivantes : la correction des E3C au pays des fées
18 - Rémunération des E3C : ah, non ! c’est un peu court !
19 - Choix des spécialités : le Truman show au lycée !
19 - Les futurs EX-PLP GA

CONDITIONS DE TRAVAIL
20 - Pour en finir avec les mensonges sur les enseignants allemands
20 - Les CPE et l’organisation du temps de travail
21 - La direction d’école se noie et le Ministère demande si l’eau est à bonne température…
21 - Privé sous contrat : obligation de mettre en place un CSE

image25

Cliquez sur les boutons ci-dessous

image26
image27
image28
image29
image30
image31
image32
image33
image34
image35
image36
image37

Quelles sont les valeurs du SNALC ?

Découvrez-les en visionnant la vidéo ci-contre.

Contact avec le SNALC Toulouse

Envoyez-nous un email !

Mieux encore, venez nous voir en personne !

Le SNALC syndique tous les corps de l'éducation nationale. Nous sommes toujours heureux de vous rencontrer.

SNALC TOULOUSE

23 avenue du 14ème Régiment d'Infanterie 31400 Toulouse

05 61 13 20 78

Horaires

Aujourd'hui

Sur rendez-vous