Page AESH - AVS

Bienvenue sur la page AESH - AVS

Bienvenue sur cette page consacrée aux personnels AESH et AVS.
Vous y trouverez des informations qui peuvent vous être utiles pour l'exercice de votre profession.


Vos contacts : Sylvie MORANTE-CAZAUX

                              Christine BARBIER

                              Véronique GUYON
snalctoulouse.aesh.avs@gmail.com 

3 textes importants pour les AESH et les futurs ex-AVS

image17

Au Bulletin officiel du 6 juin 2019, 3 textes important sont parus :

> Cadre de gestion des personnels exerçant des missions d'accompagnement d'élèves en situation de handicap (AESH)


>  Circulaire de rentrée 2019 - École inclusive


> Vadémécum : le pôle inclusif d'accompagnement localisé _ rentrée 2019


Cliquez sur les liens ci-dessus pour aboutir ces textes.


Deux nouvelles circulaires sont parues hier au Bulletin Officiel de l’Éducation Nationale.

Ces circulaires posent désormais le nouveau cadre de gestion des personnels AESH. A compter d'aujourd'hui, plus aucun accompagnant ne pourra être recruté sous un statut d'AVS. Tous les nouveaux contrats ou les renouvellements se feront  pour une durée de 3 ans. Au bout de 6 ans en CDD, un avenant sera proposé pour requalifier les contrats en CDD en contrats en CDI.


La durée de service sera répartie dorénavant sur un minimum de 41 semaines (contre 39 semaines actuellement) pour prendre en compte le travail invisible des AESH.

Parmi les nouveautés, on dénotera également un entretien avec la famille de l'enfant, l'enfant et un enseignant avant la prise en charge de l'élève par l'AESH.

Ces deux circulaires sont accompagnées d'un vadémécum précisant la mise en place des PIAL sur le territoire et le rôle des AESH au sein de ces dispositifs.

Nous vous invitons à lire avec attention ces trois documents qui modifient certains aspects de votre profession.

Le SNALC a participé au dialogue social concernant la circulaire de cadre de gestion des AESH. Si des évolutions sont à noter, nous restons "sur notre faim" notamment concernant la rémunération. Un second temps de négociation nous a été promis dans des délais courts… nous ne manquerons pas de le demander haut et fort s'il tardait à venir.


En attendant, nous serons très attentifs à l'application de ces circulaires. Le SNALC est et sera à vos côtés si des difficultés se présentaient. N'hésitez pas à nous contacter si besoin.



Transférer mes mails pro. vers ma messagerie personnelle

image18

Comment transférer mes mails de ma boite académique vers ma boite personnelle ?

Il est important de consulter régulièrement sa boite mail académique ! Or, on n'a pas toujours le temps ou l'envie d'aller jeter un coup d’œil sur cette boite que le rectorat met à notre disposition.


Pour éviter de passer à côté d'informations importantes, il est possible d'effectuer un transfert sur une autre adresse mail.


Télécharger le document ci-dessous pour savoir comment réaliser cette opération.



DES NOUVEAUTÉS DANS LA GESTION DES AESH

image19

Une circulaire relative aux missions et conditions d’exercice des AESH sera publiée avant l’été et entrera en vigueur à la rentrée 2019

La grande nouveauté sera le recrutement sur une durée de trois ans, renouvelable une fois, et la fin des contrats aidés. Des précisions seront prochainement apportées par l’Administration pour les AESH cumulant déjà de l’ancienneté, suite à des renouvellements successifs de CDD d’un an.

En effet, les CDD de trois ans ne devront pas se traduire pour certains agents par un allongement de la période des six ans nécessaires pour accéder au CDI.


Par ailleurs, une quotité horaire forfaitaire, incluant les heures effectuées en dehors de la présence du ou des élèves suivis en classe devrait être stipulée dans les contrats dès leur signature.

Progressivement, ce sera aussi la fin des contrats signés par les chefs d’établissement, moins avantageux que les contrats signés par les rectorats (ou DASEN par délégation).

Le NUMEN et l’adresse académique électronique seront remis dès la signature du contrat.


Par ailleurs, une gestion plus fine des compétences et besoins des personnels verra le jour, à travers une «fiche de vœux».  Une rencontre AESH, élève et famille sera instituée avant le démarrage effectif de l’accompagnement.

De même, les AESH auront un accès systématique à la notification MDPH, au GEVASCO, au PAI et au PPS.

De plus, l’Administration devrait faire des propositions pour une meilleure appréciation de la valeur professionnelle des agents et pour une application stricte de la réglementation relative aux changements d’échelon.


Enfin, le passage d’une académie à l’autre devrait être facilité par la mise en place d’une « bourse à l’emploi » permettant de connaître tous les emplois d’AESH vacants sur le territoire et par la portabilité de droit du CDI.

Beaucoup verront dans ce texte que de piètres améliorations, notamment parce que la quotité de travail et la rémunération moyennes d’un AESH restent encore beaucoup trop faibles.

C’est pourquoi le SNALC continuera à revendiquer davantage de contrats à temps complet. Dans un premier temps, la mise en œuvre des PIAL devrait permettre une hausse de la quotité horaire pour beaucoup d’AESH


Danielle ARNAUD, secrétaire nationale chargée des contractuels



Loi Blanquer : toujours ni statut, ni reconnaissance en vue

image20

les AESH en colère poursuivent leur mobilisation !

Depuis plusieurs semaines, les personnels de l’éducation nationale se mobilisent  contre la loi Blanquer et contre la loi de transformation de la Fonction Publique.


La “concertation” ministérielle sur l’école inclusive lancée en octobre, présage des dégradations des conditions de travail des AESH.

Ces contrats restent toujours aussi précaires avec de très faibles salaires, des conditions de travail dégradées, des temps incomplets imposés et une absence de reconnaissance professionnelle.

     --------------------------------------------------

Face aux propositions du Ministère, nous exigeons :

● une revalorisation immédiate des salaires ;

● l’arrêt immédiat de l’expérimentation et de la généralisation prévue des PIALs

● le versement des indemnités REP-REP+ pour les AESH exerçant en éducation prioritaire ;

● la création d’un véritable statut de la Fonction Publique pour les AESH ; des emplois stables, pérennes et reconnus ;

● la prise en compte du travail invisible (réunions / concertation / régulation / adaptation des apprentissages) et de la pénibilité ;

● la possibilité d’une quotité de travail choisie à temps plein ;

● la création de poste

● une formation professionnelle

   -----------------------------------------------------

Nous appelons à une nouvelle mobilisation nationale intersyndicale pour les revendications des AESH, le mercredi 15 mai à l’occasion de l’examen du projet de loi au Sénat.


Le SNALC est engagé dans le combat pour mettre un terme à la précarité des AESH qui sont indispensables à l’inclusion scolaire des élèves en situation de handicap.


Nous proposons  à tous nos sympathisants de nous retrouver aux côtés des autres organisations syndicales en assemblée générale à 13h30 à la bourse du travail à Toulouse.


Nous manifesterons ensuite dès 15 heures vers la place Jean Jaurès.

A 16 heures, nous nous rassemblerons devant le rectorat, une audience intersyndicale est déposée. 



Fin des contrats aidés et « création » des CDD de 3 ans

Dans la nuit du 31 janvier au 1er février 2019, une loi relative au recrutement des AESH  a été votée à l’Assemblée nationale.


Selon le ministre de l'Éducation  nationale, Jean-Michel BLANQUER, l’objectif de ce texte est de proposer  aux AESH un contrat de travail beaucoup plus valorisant, signe d’une déprécarisation de leur statut.


 Qu’en pense le SNALC ?  Pour en savoir plus cliquez ici.

image21

Paye des AVS : un véritable scandale !

image22

« Vous avez fait 247 heures, mais vous nous paierons seulement 232 heures »

Pourquoi certaines AVS découvrent-elles, au bout d’une succession de CDD pour des remplacements au service d’une collectivité territoriale, que le nombre d’heures réellement effectuées n’est pas celui qui leur est payé (et de loin !) ?


La réponse tient à l’article 1 du décret du 8 juillet 1962 (voir en pièce jointe) qui « lisse » les heures effectuées sur le mois.


Cela pourrait être considéré comme un avantage pour le salarié (être payé chaque mois, y compris février, sur 30 jours permet d’avoir un salaire régulier) est en fait un énorme avantage pour l’employeur.


En effet, en cas de CDD successifs pour des remplacements ponctuels, il suffit de faire partir le contrat au lundi et de l’arrêter le vendredi…et le tour est joué !

On rémunère l’AVS sur 5/30ème, sans lui inclure le week-end, qui est pourtant compté dans ce 30ème..En somme, on fait comme si elle était employée à l’heure, et on la paye au mois.


Que faire ? Pas grand-chose, puisque ce tour de passe-passe est tout à fait légal ! Il faudrait pouvoir exiger que le weekend end soit compris dans le CDD (ce qui est le cas lorsqu’il est immédiatement prolongé), mais qui n’est jamais en fait le cas pour des CDD ponctuels, dans le même CLAE, mais à des dates différentes.


Il faut donc savoir que ces contrats seront très mal rémunérés.

Publications du SNALC : cliquez sur l'image

Handicap

image23

Handicap : les IG recommandent une professionnalisation accrue des AESH 

ENTRETIEN PROFESSIONNEL

image24

Entretien professionnel AESH : ce qu'il faut savoir

SOUFFRANCE AU TRAVAIL

image25

Souffrance au travail : une réalité masquée

ACTION SOCIALE

image26

En cas de difficultés financière : l'action sociale

Contrat de travail

image27

Portabilité de votre CDI et congé mobilité

JOURS DE CONGÉS

image28

Fractionnement des jours de congés pour les personnels AED et AESH

congé maladie ordinaire

image29

Congé maladie ordinaire : ce qu'il faut savoir

FEUILLE DE PAIE

image30

Comprendre sa feuille de paie 

Être plus fort au travail

image31

10 recommandations pour être plus fort au travail

Retour à l'humain

image32

Plaidoyer pour un retour à l'humain

P I A L

image33

Pôles inclusifs d’accompagnement localisés