Page 1er degré

Bienvenue sur la page du 1er degré

Vous trouverez ici des informations qui peuvent vous être utiles.


Vos contacts :

Bérengère de Bourayne - Nathalie Aloisi - Sylvie Morante-Cazaux
snalcpremierdegre.ac.toulouse@gmail.com

UN JOUR (MALHEUREUSEMENT) SANS FIN

image6

« Plus jamais ça ! »

Tel un refrain macabre, ces mots résonnent dans l’esprit et le cœur des personnels, enseignants ou non, touchés de plein fouet par une succession de drames. Parmi ceux-ci, des suicides comme celui de Christine, directrice d’école, dont le nom rejoint celui de Jean et d’autres collègues.

Des morts mais aussi des tentatives de suicide, des violences subies, des pressions constantes. Le tribut est lourd pour ceux qui font « le plus beau métier du monde ». Septembre est mortifère.


Le SNALC accuse l’Institution d’endosser une part évidente de responsabilités et de faillir à son devoir de protection. La situation n’est pas nouvelle, elle s’aggrave depuis des années.

Le SNALC a de nombreuses fois fait part de ses craintes sur le traumatisme et le stress générés par la dégradation des conditions et la surcharge de travail, les crises et les réformes qui s’enchaînent sans tenir compte de la parole des personnels.

Chaque fois que l’Institution ferme les yeux sur les violences physiques et psychologiques infligées aux professeurs et autres agents de l’Éducation nationale, ce sont des milliers d’hommes et de femmes qui glissent un peu plus dans l’isolement, la souffrance et la culpabilité.


Travailler dans l’Éducation nationale ne doit pas être synonyme de sacrifices, mais d’épanouissement et de reconnaissance. Assez des beaux discours, des jolis plans de communication qui ne règlent rien. Le SNALC réclame du courage, de la cohérence et des actes. Nous exigeons une véritable politique de prévention des risques psycho-sociaux, une véritable médecine du travail avec un recrutement de personnels de santé à la hauteur des besoins, et une grande dose d’humanisme dans la gestion des ressources humaines à tous les niveaux hiérarchiques. L’école ne sera jamais une entreprise, ni un bien de consommation.


Communiqué de presse du SNALC du 26 septembre 2019

Contact : Maxime REPPERT, secrétaire national chargé des conditions de travail 

conditionsdetravail@snalc.fr 06 60 96 07 25



Dossier de presse - Rentrée 2019

image7

Le SNALC vous propose une présentation succincte de ses analyses concernant les sujets d'actualité en cette rentrée 2019.

Cliquez >ICI< pour lire ce dossier de presse


SOMMAIRE :
1re partie : ACTUALITÉS DE RENTRÉE

  • Audience avec le ministre : il nous faut des actes
  • Bilan du mouvement de grève national
  • Rémunérations : la coupe est vide !
  • Nouveaux programmes du lycée
  • La difficile place des mathématiques
  • Nouveau baccalauréat
  • Les CPGE victimes de la réforme du lycée
  • Voie professionnelle : arrêtons la casse
  • L’EPS : une discipline en perte de sens
  • Obligation d’instruction et assiduité en maternelle
  • Les professeurs des écoles amèrement récompensés
  • Rentrée 2019 : entre stress et traumatisme
  • La GRH de proximité fait sa rentrée

Cliquez >ICI< pour lire ce dossier de presse

2e partie : TRANSFORMATION DE LA FONCTION PUBLIQUE

  • Fusion des CT et des CHSCT
  • Nouvelles CAP et prérogatives des élus
  • Nouveau régime de sanction
  • Recours aux contractuels
  • Mobilités et ruptures conventionnelles
  • Égalité professionnelle et protection des agents

Cliquez >ICI< pour lire ce dossier de presse



Formation durant nos congés : ça y est ! C'est publié !

image8

Comme nous le redoutions depuis des années, le ministère vient d’arriver  à ses fins : faire travailler les professeurs pendant les vacances,  sous prétexte de les former ou de parfaire leur formation !

En  application de la toute récente loi, il vient d’instituer jusqu’à cinq  jours de formation obligatoire pendant les vacances scolaires. Mais pour  faire passer la pilule, il a décrété qu’ils seront rémunérés.

Désormais,  nos collègues devront être informés au début de l’année scolaire s’ils  devront consacrer une partie de leurs congés de l’année (Toussaint,  Noël, février ou printemps) à cette formation qu’elle leur plaise ou  non, qu’elle corresponde à leurs besoins ou non.

Noter toutefois que la rémunération ne sera versée qu’en fin d’année la plupart du temps !

Le  taux de l’allocation est de 20 euros (brut) de l’heure dans la limite  de 60 euros par demi-journée et de 120 euros par journée.

Les  plus anciens de nos collègues se souviennent de la création en 1989  par  Michel Rocard de la C.S.G. : son montant n’était que de 1,1% sur les  revenus. Il est aujourd’hui de 9,2 %. Qui sait si ces 5 jours resteront  au nombre de 5 dans les années futures ! 


Pour en savoir plus, cliquez sur les liens ci-dessous :

Décret n° 2019-935 du 6 septembre 2019 

Arrêté du 6 septembre 2019 



DE L'USAGE ABUSIF DU MOT «BIENVEILLANCE»

image9

En effet, qui n’a jamais assisté à un conseil de classe au cours duquel les professeurs sont sommés d’être bienveillants avec leurs élèves ?

Qui n’a jamais vu en commission éducative les collègues rappelés à l’ordre sur la nécessité d’être bienveillant ?

Qui n’a jamais entendu les inspecteurs et autres pédagogues ayant le vent en poupe répéter que la bienveillance est au cœur du métier d’enseignant ?


Ainsi martelé, ce mot est présenté comme la baguette magique pour résoudre tous les maux de notre système scolaire.

 

Lire l'article complet en cliquant ci-dessous. 

Fonctionnaire : droits et obligations

image10

> En tant que fonctionnaire penchez-vous un peu sur vos droits et vos obligations

Vous pensez être défavorisé(e) dans votre carrière ?

Des parents d'élèves vous causent des problèmes ?

Vous vous sentez harcelé(e) par un(e) collègue ?

Vous vous interrogez sur vos obligations en tant que fonctionnaire ?


La Loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 (dernière modification  le 12 août 2018) régit les droits et obligations des fonctionnaires.

Dans un premier temps, ce peut être une bonne source d'information !


Cliquez ici ou sur l'image ci-contre pour accéder à cette Loi.